Article fin de challenge Anna-Sam

Article fin de challenge blog optique

Ouf, mon challenge est fini ! J’ai réussi à publier un article par jour durant tout le mois d’avril. Cela n’a pas été facile. Je pense que je réfléchirai 3 fois avant de m’engager à nouveau dans un tel défi.

Mais l’expérience a donné des résultats satisfaisant et a aussi, été gratifiant.

Les résultats du challenge :

Je vous présente ces résultats dans 3 domaines : l’évolution du nombre de visites sur mon site, les répercussions sur les réseaux sociaux (en particulier sur Facebook) et l’évolution des ventes. 

Les visites de mon site :

Mon site et mon blog n’étaient pas très connus. Cette publication régulière a permis un triplement du nombre de visites entre mars et avril (exactement +188%), j’en suis très contente. Je vais maintenant m’attacher à multiplier encore le nombre de visiteurs en utilisant de nouvelles méthodes dont certaines m’ont été inspirées par le challenge.

Les pages les plus visitées ont été, sans grande surprise, l’article d’Elisa la shoppeuse, la page d’accueil du blog, l’interview de Michel Dader et l’article concernant Marylin, la 2CV, mascotte d’Anna-Sam.

Le nombre de visites provenant d’appareils mobiles a explosé, tandis que le nombre de visites provenant de « desktop » a augmenté moins vite.

Réseaux sociaux.

Durant ce mois j’ai pas mal publié sur Facebook. Les résultats ont été très intéressants. Le nombre de visites de ma page Facebook a été multiplié par 6 et les like et les engagements ont aussi augmentés, à peu près dans les mêmes proportions.

Les ventes :

Les ventes du mois d’avril ont été tout à fait correctes. Elles n’ont par contre pas suivies une progression aussi forte. Ce n’était pas l’objectif de ce challenge et globalement je suis très satisfaite de l’ensemble des résultats qui m’encouragent.

Les aides extérieures dont j’ai bénéficiées

lunettes sol-amor
Michel Dader, le bavard, a accepté mon interview. Il a parlé en long et en large des lunettes Amor et Sol-Amor

Je remercie beaucoup Elisa pour son article sur le shopping à Douvres. J’ai beaucoup aimé son style et bien sur le contenu. Mes lecteurs ont aussi appréciés puisque c’est l’article du mois le plus lu. Le temps passé sur la page est aussi relativement long. J’ai pu faire une pause d’une journée grâce à Elisa, le seul regret, elle n’a pas voulu apparaître sur le blog ! Pourtant les lunettes lui vont à merveille !

L’interview de Michel Dader m’a aussi permis de souffler une autre journée. Vous avez été nombreux et nombreuses à lire son article. Vous y avez mis le temps !! Je vous avais prévenu, Michel est très très bavard.  Le temps de lecture a été de 3 fois et demie le temps de lecture moyen de mes articles.

Enfin Marie m’a proposé un article très complémentaire d’un de mes articles. Je parle de lunettes anti-lumière bleue et elle parle de son expérience; super

Merci à Elisa, Marie

et Michel !

Quelle suite à ce challenge ?

Tote bag anna-sam
Pendant le challenge, j’ai eu plus de visiteurs dans mon magasin et j’ai ainsi offert plus de tote bags Anna-Sam

Durant ce mois je vous ai « imposé » parfois des articles un peu techniques, sur les choix des verres par exemple : verres photochromiques, verres anti-lumière bleue…….

A l’avenir je vais essayer de vous proposer des articles plus girly,  moins informationnels. J’ai toute une liste d’articles possibles, par exemple comment se maquiller avec des lunettes. Mais je ne me sens pas complètement capable d’écrire un article « vécu » sur le sujet ! J’aimerai avoir des propositions de texte et de photos de vraies myopes ou de vraies presbytes, avec photos, bien sûr.

A vos « plumes » et à vos photos mesdames !

Globalement  je vais souffler, mais je vais continuer à poster, si possible, au moins un article par semaine pendant 3 mois.

Merci de m’avoir encouragé pendant ce challenge !

4 mai 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  Aucun commentaire



Opticien à Douvres la Délivrande, bonne idée ?

Opticien à Douvres la Délivrande, bonne idée ?

pharmacie Lesage Douvres
La pharmacie Lesage est sans doute le bâtiment le plus photographié de Douvres

J’ai vécu ma jeunesse dans de petites villes en Bretagne. Par contre depuis que je travaille j’ai vécu dans de grandes métropoles : Paris puis Lille

Lors de mon changement d’orientation professionnelle j’ai choisi de vivre dans une petite ville. Je n’étais pas totalement certaine de mon choix. La vie est très différente dans une très grande ville et dans une ville de 5000 habitants.

Aujourd’hui je suis très satisfaite de ma décision et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

Douvres la Délivrande est une ville de 5000 habitants à proximité de Caen.

En choisissant d’implanter mon magasin et d’habiter dans une petite ville située à 13 km d’une grande ville je jouais sur les 2 tableaux. Si je ne me plaisais pas trop je pourrai toujours aller régulièrement à Caen.

Mais ce n’est pas le cas. Je me plais à Douvres la Délivrande, je me suis fait une foule d’amies et je trouve tout ce qu’il me faut dans MA ville.

Dans une ville de cette taille, tout le monde se connait plus ou moins. Nous ne sommes pas des anonymes comme dans les très grandes villes ou personne ne se connait et où on ne dit même pas bonjour à son voisin !

Douvres la Délivrande est une ville très dynamique où il fait bon vivre

L’évolution récente de la population de Douvres la Délivrande est impressionnante. Jusqu’en 1968 Douvres la Délivrande était une petite commune de moins de 2000 habitants. Depuis cette date la croissance de la population a été très rapide pour atteindre 5156 habitants en 2014. Cela s’explique, je pense, par la proximité de la ville de Caen mais, aussi, cela me parait évident, par les propres atouts de la ville et par le dynamisme de la municipalité. Obtenir un permis de construire en 5 semaines, c’est un exploit : bravo aux élus et aux services municipaux.

L’accueil à Douvres a été extraordinaire.

basilique Douvres la Délivrande
Une vue de la basilique de Douvres la Délivrande

Dans la page partenaires de mon site, j’ai présenté l’aide que m’ont apporté la CCI, le groupement des commerçants de Douvres, des commerçants bien installés…..

L’accueil des « institutionnels » a été super mais je me suis aussi sentie en phase avec la population elle-même. Je suis très bien intégrée et mes enfants aussi. Quelques exemples : mes enfants suivent des cours de voile, mon fils et mon conjoint apprennent la guitare, je donne moi-même des cours de couture, mes enfants vont de temps en temps à la piscine….

Moi qui pensait passer pas mal de temps dans la grande ville voisine, je n’y vais presque jamais : on trouve tout, ou presque tout, sur place, à Douvres !

D’ailleurs comme l’a écrit Elisa dans un article invité ; le shopping à Douvres vaut le détour.

A Douvres il y a une histoire intéressante, des monuments sympas !

Le débarquement a vraiment marqué l’histoire de « ma ville » Je conseille à tous ceux qui viennent visiter les plages du débarquement de faire un petit tour par Douvres, de découvrir son histoire et de visiter par exemple le musée radar de Douvres.

Que visiter à Douvres la Délivrande ?

La pharmacie Lesage, maison baroque, inscrite sur l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, située à 50 mètres de mon magasin, est vraiment splendide. Pendant l’été, je vois défiler devant mon magasin, des milliers de visiteurs tous équipés d’appareils photographiques sophistiqués.

Vous pouvez avoir une vue globale des monuments de Douvres en parcourant ce site :

Visitez :

  • La baronnie
  • La basilique
  • Le cimetière britannique
  • Le musée radar dont j’ai parlé ci-dessus

Et je vous invite, soyons modeste, à visiter le superbe magasin d’optique Anna Sam, place Lesage !

Il se trouve que j’ai créé mon magasin dans la maison d’enfance de Sylvain Lebel, un enfant du pays. Le nom de cet auto compositeur n’est pas suffisamment connu, par contre certains tubes qu’il a composés, comme Les bêtises chantées par Sabine Paturel le sont.

Je suis heureuse de travailler dans la maison de Sylvain, même si je ne le savais pas quand j’ai acheté  cet emplacement.

Douvres la Délivrande est située à 3 km de la mer.

Ce point est capital pour moi, une bretonne, totalement accroc à la mer. Cette proximité maritime me manquait vraiment depuis des années.

30 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  Aucun commentaire



Bilan du challenge à mi-parcours

Bilan du challenge à mi-parcours.

Le premier avril, ce n’était pas une blague, je m’engageais  à essayer d’écrire un article par jour pour mon blog, durant un mois complet. Nous sommes le 16 et jusqu’à présent j’ai tenu le coup.

Est-ce facile d’écrire un article par jour ?

défi opticien
Un article par jour, en avril, sur mon métier d’opticien

Non ce n’est pas facile. Je suis dans mon magasin 5 jours par semaine. Si j’ai une minute de libre je dois m’occuper de mes commandes, du montage des verres, des « maudits » papiers, etc…. C’est clair, je ne peux pas écrire d’articles au magasin.

Il reste le soir et les week-ends. Mais je dois m’occuper de ma famille et de ma maison. Je pique donc une heure sur mon sommeil pour écrire. C’est difficile, c’est fatiguant. Heureusement que j’avais triché un peu, j’avais pensé aux articles dès le mois de mars et j’avais commencé à en écrire quelques-uns.

L’article invité d’ELISA, m’a aussi permis de faire une pause d’un jour. C’est très agréable et en plus cet article présentait Douvres sous un angle différent et très positif, merci Elisa!

Vais-je tenir le coup jusqu’à fin avril ?

Je suis déjà satisfaite d’avoir choisi un mois à 30 jours ! J’espère y arriver, mais ce n’est pas sûr !

Comme je l’ai écrit dans l’article ou je parle de mon métier d’opticien, je fais beaucoup de taches très différentes. Je peux ainsi parler de choix des montures, de gamme de lunettes, du choix des verres, de la protection et de la santé des yeux, des lunettes de soleil, des marques….

Cette diversité est très positive, je ne m’ennuie jamais, je suis passionnée par mon métier d’opticien. Mais cette diversité m’aide aussi pour trouver des idées d’articles. Je n’ai aucun problème pour trouver des idées d’articles, j’ai des problèmes d’emploi du temps !

Les photos  de lunettes, du magasin, des verres, de Douvres….

Trouver, prendre et choisir des photos  a, pour le moment, été un de mes soucis. J’essaie d’utiliser de belles photos mais je ne suis pas une championne de la photo. J’ai utilisé un peu du stock de photos que j’avais commandé à Tiaphotos, j’ai demandé de l’aide à des fournisseurs et j’ai pris quelques photos, le compte y est, pour le moment aussi.

Et les publications Facebook, twitter, Pinterest…

Je suis moyennement active sur Facebook, twitter et Pinterest. Je souhaiterai l’être plus. J’ai considéré que pendant ce challenge il fallait faire un effort supplémentaire. C’est très plaisant, mis encore une fois chronophage.

Vous avez été très nombreux à liker mes publications, merci à tous.

En plus décrire les articles j’ai dû répondre à des commentaires. J’aime bien ça ! J’aime bien ces échanges qui étaient très peu nombreux avant le challenge et qui démarrent. Merci à vous de prendre du temps pour commenter mes articles.

Pour résumer :

santé des yeux
opticien, un métier agréable et très diversifié

J’espère tenir encore 14 jours

Merci de me soutenir

Et, pourquoi pas de me proposer un article invité

16 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  Aucun commentaire



Article invité : une shoppeuse à Douvres la Délivrande !

Article invité : une shoppeuse à Douvres la Délivrande !

Lors de la mise en place de mon challenge d’avril, j’avais souhaité que certains de mes clients ou amis me proposent des textes pour mon blog.

Eh bien, cela vient d’arriver, une de mes clientes, ELISA, vient de me faire parvenir un texte que je trouve vraiment sympa.

ELISA a vécu 10 ans à Paris. C’est une « shoppeuse » invétérée ! Elle nous raconte une journée de shopping, chez moi, sur la côte de Nacre, au nord de Caen.

Son style, très différent du mien, est très sympa et la différence est vraiment intéressante.

Je lui laisse la parole. N’hésitez pas à commenter et si l’exemple vous titille, j’attends vos textes !!!

NB : ELISA a souhaité rester anonyme, ce n’est donc pas son vrai prénom. Je le regrette mais, je respecte sa volonté de ne pas s’exposer sur internet. D’autres personnes m’ont annoncé l’arrivée prochaine d’un article, j’espère que les textes seront aussi intéressants que celui d’ELISA et j’espère qu’ils ne seront pas anonymes, cette fois.

Quand on est fan de shopping, que l’on a vécu 10 ans à Paris et que l’on revient vivre en Normandie… Il faut se déshabituer de certains petits rites citadins, c’est parfois un peu difficile mais de découverte en découverte, la Normandie – et entre autre la Côte de Nacre – gagne à être connue !
Je plante le décor: semaine dernière, le soleil pointe son nez et moi, tiraillée entre bronzette et shopping, je ne sais où aller !

Shopping à Douvres la Délivrande :

Je décide de partir à l’aveuglette et de m’arrêter où le vent me portera (quelle aventurière je fais ;-))
Bref, à peine quelques kilomètres de chez moi, je m’apprête à traverser Douvres-la-Délivrande ; c’est décidé, c’est ici que je m’arrête.
Eh bien, laissez-moi vous dire que je ne l’ai pas regretté !
Je ne m’attendais à rien et j’ai été très agréablement surprise.:-)

Après un café, première étape dans une boutique déco et couture

magasin Douvres
A Douvres, un magasin de déco et couture très agréable: Petite Pomme

J’ai commencé par prendre un café à emporter dans une petite échoppe spécialisée, quand mes pas m’ont directement menée chez Petite Pomme, boutique à croquer remplie de merveilles acidulées pour la déco et la couture. Une chose en amenant une autre, je discute avec Aude (gérante hyper souriante) et lui demande où elle a trouvé ses lunettes de vue un brin rétro que je trouve « à tomber ». Et là, je vous laisse deviner….. À Douvres !

Elle m’explique qu’une charmante lunetière s’est récemment installée ici et qu’elle propose des marques de designers très sympas et plein de modèles aux lignes vintage….

Deuxième étape : un magasin d’optique « différent »

tote bag Anna-Sam
Un joli tote bag Anna-Sam

N’en dite pas plus, après avoir réglé mes achats girly chez Petite Pomme, je suis donc la direction indiquée pour me rendre chez Anna Sam, Lunetière !
La vitrine présente à la fois des objets de brocante et de belles lunettes… j’entre !
Marie me reçoit et me guide au milieu de ses jolies montures, clairement le vintage est à l’honneur et j’adore !

La boutique est pleine de charme et Marie me conseille, elle m’explique quelle forme conviendrait mieux à mon visage. Conseils, style, et gentillesse, autant vous dire que j’ai les yeux qui pétillent quand j’essaye LA
paire de lunettes qu’elle me présente…
L’affaire est dans le sac, en l’occurrence un super petit tote-bag Anna Sam offert pour l’occasion. 😉

Troisième étape : un plat italien à emporter

traiteur italien
un traiteur italien vient d’ouvrir ses portes.

Je finis par me dire que mon quota shopping est déjà bien entamé pour la journée et m’autorise seulement une dernière petite douceur en prenant un bon plat à emporter, pile en face, chez un traiteur italien qui vient lui aussi d’ouvrir ses portes.

Je n’ai fait que quatre boutiques cette fois mais il y a encore de quoi faire pour ma prochaine virée douvraise : créatrice de bijoux, dépôt vente, cordonnier, vêtements femme, bref encore de belles découvertes à venir !

Bronzette et gourmandise à Luc sur mer

Pour finir ma journée mi shopping-mi bronzette, je file à Luc-sur-Mer que je rejoins en 5 minutes pour m’installer face à la mer…
Evidement mon œil est attiré par ce petit magasin, là, juste à l’angle sur la digue : La Gui-Gui de Luc. Hmmmmm… Gourmandise quand tu nous tiens ! Jordy et Sam y préparent crêpes et gaufres Bio et autres
glaces et Gui-Gui (le bonbon emblématique du coin). Personnellement je fonds pour une excellente gaufre au chocolat maison ! 😉

Ah, quelle journée …. Vive la Normandie !

ELISA

crèpes
crêpes, gaufres Bio, autres glaces et Gui-Gui

15 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  9 Commentaires



La libération de Douvres la Délivrande

La libération de Douvres la Délivrande

Aujourd’hui je vous présente un article très différent. Je ne vais pas vous parler de lunettes de montures, de vue….Non, je vais vous présenter, à ma façon, je ne suis pas historienne, la libération de notre ville en 1944.

Les radars de Douvres la Délivrande :

musée radar Douvres la délivrande
Le radar de Douvres est devenu un musée qui attire une foule de visiteurs.

Avant de parler de la libération de Douvres la Délivrande il faut parler du RADAR ou plutôt des radars.

Douvres est très proche de la mer et l’altitude de la commune n’est pas très élevée : altitude moyenne de 17 mètres avec un point « culminant » à 58 mètres. Cette altitude a néanmoins suffis pour que des radars soient implantés sur la commune dès 1942 (pour la surveillance d’un débarquement éventuel).

Ces radars installés en 1942 étaient opérationnels à partir de 1943. Ils étaient protégés par des fortifications antichars, par la DCA….  rendant leur prise très difficile.

A l’époque l’utilisation des radars n’en était qu’aux balbutiements mais ces radars permettaient néanmoins de surveiller les mouvements éventuels sur la mer.

Le débarquement à Douvres la Délivrande :

La nuit du débarquement, du 5 au 6 juin 1944, ces radars sont restés muets, ils avaient été « brouillés » par les forces alliées. Les forces allemandes ont néanmoins défendus ces radars qui n’ont été « libérés » que le 17 juin !

Pendant la phase de débarquement les combats ont été importants et les radars de Douvres ont été détruits (partiellement dès la nuit du débarquement). Les radars présents actuellement à Douvres proviennent d’une autre station d’époque.

Aujourd’hui le radar de Douvres est devenu un musée qui attire une foule de visiteurs. La visite du musée radar est vraiment instructive.

La commune de Douvres a été libérée le 7 juin mais les stations radars étaient trop bien gardées. Pour ne pas rester « scotchés » à Douvres les forces alliées ont contourné cette poche de résistance.

Ce n’est que le 17 juin que les alliés lancent une grande offensive contre cette position. La bataille fut rude mais au final les britanniques s’emparent de la position et font plus de 200 prisonniers.

Rapidement, après le débarquement, le couvent de la Délivrande fut transformé en hôpital.

Le cimetière militaire de Douvres la Délivrande :

cimetière militaire Douvres la Délivrande
La visite du cimetière militaire permet d’imaginer l’intensité des combats

Les premiers soldats tués sur les plages  furent enterrés à Douvres.

Aujourd’hui le cimetière militaire de Douvres la Délivrande donne une idée de l’intensité des combats qui ont eu lieu dans la région. Ainsi plus de 1000 soldats reposent dans ce cimetière dont 927 Anglais et 180 Allemands.

Ce film retrace la vision du débarquement de quelques habitants de Douvres la Délivrande

Je n’ai pas de prétention d’historienne. Si cet article comporte des imperfections ou des inexactitudes n’hésitez-pas à le dire dans les commentaires.

Une tombe au cimetière militaire de Douvres la Délivrande
L’entretien du cimetière militaire est vraiment très soigné, bravo!

9 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  Aucun commentaire



Mon magasin d’optique dans la maison d’enfance de Sylvain Lebel

Mon magasin d’optique est installé dans une maison qui a un passé “riche”

Maison de Sylvain Lebel
Si mes informations sont exactes c’est ici que Sylvain Lebel est né et a vécu son enfance

Après avoir acquis le bâtiment qui abrite ma boutique, pendant les travaux, j’ai appris que “LA personnalité de Douvres la Délivrande”, Sylvain Lebel, était né dans cette maison et y avait passé son enfance. 

Quand, comme moi, on veut s’intégrer au maximum dans la vie locale, les recherches sur le passé sont intéressantes.

Malheureusement les photos concernant la maison que j’ai acquise sont très rares. J’ai, par contre, trouvé pas mal de photos sur la Basilique et la rue commerçante.

Le site réalisé par Jean Pierre Jung est très intéressant et donne une multitude d’informations sur l’histoire de notre ville, mais pas de photos d’époque de ma boutique.

J’ai essayé d’entrer en contact avec Sylvain Lebel, mais pour le moment je n’ai pas réussi à le contacter. A priori je n’ai pas trouvé la bonne méthode.

A la fin des travaux, un monsieur s’est présenté à mon père, disant qu’il avait passé son enfance dans la maison. Il a pris une photo de la façade pour donner à sa maman. Il était pressé et n’a pas eu le temps de rentrer. J’ai su, plus tard, qu’il s’agissait de Sylvain Lebel et j’ai vraiment regretté de ne pas l’avoir vu à ce moment.

J’espère qu’il verra cet article et qu’il viendra me voir dans ma boutique

Présentation de Sylvain Lebel

Sylvain Lebel
Sylvain Lebel a écrit et composé un très grand nombre de chansons pour des artistes très connus

Dans l’immédiat permettez-moi de présenter cette personnalité.

Sylvain est donc né à Douvres la Délivrande dans cette maison, à l’époque place du stade qui est devenue depuis la place Georges Lesage.

Il est devenu auteur compositeur et éditeur gastronome.

Je suis persuadé qu’il a fait un paquet de bêtises à Douvres quand il était petit, cela a dû lui inspiré la célèbre chanson Les bêtises qu’il a composé et qui a été chantée par Sabine Paturel.

Il a écrit ou composé un nombre impressionnant de chansons interprétées par des chanteurs illustres.

Il a beaucoup écrit, en particulier,  pour Serge Reggiani  mais aussi pour Henri Salvador.

Sylvain a écrit ou composé pour Carlos, Alice Dona, Mireille Mathieu, Marie Myriam, marcel Amont, Rose Laurens, Richard Cocciante, Frida Boccara, Dalida, isabelle Aubret, Marie Laforêt…..

Cette liste n’est pas exhaustive et montre la « productivité «  impressionnante de Sylvain Lebel

Plus récemment Sylvain a créé un spectacle musical exceptionnel « Eté 44 »

Ce spectacle parle du débarquement et de la libération, normal pour une personne originaire de Douvres !

Les textes ont été écrits et coécrits par des « vedettes » comme Jean Jacques Goldman, Maxime Le forestier, Alain Chamfort, Charles Aznavour…. 

Sylvain, si vous lisez cet article, contactez-moi, je serai ravie d’échanger sur le passé de Douvres La Délivrande

7 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  Aucun commentaire



Des lunettes made in Normandie

Choisissez des lunettes fabriquées en Normandie.

En tant que chef d’entreprise je suis naturellement intéressée par l’économie. J’essaie de favoriser le made in France et quand c’est possible le made in Normandie.

Vous trouverez chez Anna-Sam une large gamme de montures de lunettes, 95% des montures sont fabriquées en Europe, une grande partie en France et les lunettes des marques Nathalie Blanc et Struktur sont made in Normandie.

C’est très agréable de faire travailler des entreprises de notre région.

Des lunettes fabriquées dans l’Eure à Guichainville 27930

Usine de fabrication de lunettes en Normandie
J’aime bien vendre des lunettes fabriquées en Normandie

L’entreprise Solf Production, située à côté d’Evreux fabrique des lunettes, à la main, depuis 1966. Solf production maitrise la fabrication de lunettes de A à Z.

L’usine a été créée dans les années 1960 par Jean Lempereur opticien bien connu des Normands.

En plus de l’atelier de fabrication Solf Production dispose, sur place, d’un bureau d’études qui aide ses clients à « concevoir et mettre au point l’industrialisation de leurs modèles »

En 2014, l’entreprise est rachetée par Thierry Bonhomme et Jean-François Lufeaux

Solf Production travaille avec les meilleurs fabricants d’acétates comme Mazzucchelli et Laes. A noter que l’italien Mazzucchelli est le premier fabricant d’acétate au monde.

La qualité des lunettes fabriquées chez Solf production me parait parfaite

Les lunettes Nathalie Blanc, commercialisées par Anna Sam sont fabriquées par Solf Production

Lunettes Nathalie Blanc
Nathalie Blanc propose de très belles lunettes

Je suis tombée sous le charme des lunettes Nathalie Blanc qui correspondent totalement à mon univers et aux orientations de mon magasin Anna Sam

Je suis obligée de reconnaitre que j’aurai mis en avant cette marque même si les lunettes avaient été fabriquées dans une autre région française

Mais dans le cas présent les lunettes Nathalie Blanc présentent pour moi l’avantage d’être superbes et de plus elles sont fabriquées chez nous. Que demander de plus ?

Toutes les lunettes de la marque Struktur, commercialisées par Anna Sam sont fabriquées en Normandie

lunettes Struktur
Les lunettes Struktur sont très colorées

Comme pour Nathalie Blanc, j’aime bien les modèles de monture fabriquée par la marque Struktur. J’ai eu beaucoup de plaisir à les mettre dans ma gamme et je constate que mes clients aussi raffolent de cette marque très originale

4 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  3 Commentaires



Mon défi du mois d’avril : un article chaque jour du mois pour mon blog

Mon défi du mois : Publier un article par jour

Non ce n’est pas un poisson d’avril !

En démarrant mon blog j’avais des ambitions que je n’ai pas atteintes. Je voulais publier régulièrement des articles sur mon métier, le choix des lunettes, les problèmes de vue, les actions préventives pour éviter ces problèmes de vue, etc…

Il faut bien reconnaitre que je n’ai pas réussi.

Aujourd’hui pour revenir à cette ambition initiale je me lance un défi : écrire un article par jour pour mon blog pendant tout le mois d’avril.

Pourquoi ce challenge ?

challenge opticienne
Mon défi d’avril : publier un article par jour sur mon blog

Tout simplement pour m’obliger à écrire et apporter des informations utiles à mes lecteurs.

Un article par jour, pendant 30 jours! C’est difficile mais je vais, j’espère, y arriver

Il  y a une multitude de choses à dire ou à écrire sur le métier d’opticien, et sur la vue en général. Je ne pense pas avoir de problèmes pour trouver les idées d’articles, j’en ai déjà beaucoup de prêtes. Je crains par contre de manquer de temps ou peut-être de courage. Ce n’est pas évident de se remettre au clavier après une journée chargée au magasin, cela risque de ne pas être toujours facile

Des articles invités ?

Et si dans les 30 articles prévus il y avait quelques articles invités ?

Si mon blog vous intéresse, si vous souhaitez présenter un sujet ou un point de vue, proposez-moi un article.

Je ne suis pas sûre de déclencher des « vocations » mais pourquoi pas.

Je ne désespère pas de susciter quelques vocations et donc d’avoir quelques articles invités. Si vous souhaitez publier sur mon blog, proposez-moi  vos articles.

Cette suggestion d’articles invités ne concerne d’ailleurs pas uniquement ce mois « spécial »

Je suis toujours prête à accepter de temps en temps des articles extérieurs, pourvu qu’ils soient dans le sujet et correspondent à la ligne éditoriale de ce blog « optique »

Les commentaires.

opticien Douvres la délivrande
Merci d’avance pour vos commentaires et vos partages sur les réseaux sociaux

J’espère avec ce challenge attirer plus de commentaires pour enrichir mes articles. J’aime bien les commentaires qui permettent de compléter un article, de présenter un point de vue complémentaire et même parfois différent. Pour ma part quand je parcoure un blog je lis presque systématiquement les commentaires, en général ils permettent de mieux appréhender le sujet.

Par contre, durant ce mois, je serai peu disponible et j’aurai peut-être du mal à répondre à tous les commentaires. Je vous demande, par avance, votre indulgence à ce niveau.

A demain donc pour mon deuxième article du mois.

1 avril 2017 | Marie Morvan | Anna-Sam  Aucun commentaire