Je suis devenue opticien (opticienne?)  après 40 ans!

C’est assez rare de changer de métier après 40 ans. Mon précédent métier me plaisait : la mode, mais il commençait à  peser à mes enfants. Je partais en effet assez régulièrement aux 4  coins du monde pour faire les achats.

J’ai donc choisi une reconversion dans un métier qui ne m’éloignait pas trop de la mode. Je suis devenue opticienne.

Ce métier est au carrefour de 2 métiers : la santé et la mode !

Opticien un métier varié !

Après avoir travaillé dans une très grande entreprise, sur un plateau de plus de 100 personnes, j’avais peur de m’ennuyer, seule au départ, dans une boutique. C’e n’est pas du tout le cas. En effet, dans une seule journée, je réalise des taches très différentes : achats, contacts avec les fournisseurs, accueil des clients, conseils santé, conseils mode, prise de mesures, analyse de la vue, montage des verres sur les lunettes, service après-vente, comptabilité…..

C’est vraiment très intéressant d’avoir une telle multitude de taches, certaines plus intéressantes que d’autres (je déteste la compta) mais il est impossible de s’ennuyer.

L’accueil du client :

opticien accueil client
J’aime accueillir et satisfaire mes clients

Dans mon « jeune âge » j’ai fait une école de commerce. J’aime le commerce, j’aime recevoir mes clients, j’aime ce contact.

Grâce à mon ancien métier, je crois que je vois immédiatement, dès l’entrée au magasin, le style de lunettes qui conviennent à mon client. Bien sûr, ce n’est pas moi qui porterait les lunettes, ce n’est donc pas moi qui décide. Néanmoins, je pense que mon conseil est utile.

Je reconnais que de temps en temps, un client achète des lunettes qui, pour moi, ne sont pas adaptées. C’est très rare, en fait cela ne m’est arrivé que 2 fois depuis mon installation.  Je respecte bien sûr le choix du client mais je suis « gênée » et je pense toujours que les lunettes de ce client ne donneront pas une superbe image de mon magasin.

Ma passion : la mode

Choisir mes collections de monture, conseiller mes clients et surtout mes clientes dans le choix de leurs lunettes c’est le pied.

Peu de clients s’aiment en lunettes. Ma plus grande satisfaction est de voir un client me dire et dire à ses amis : Pour une fois je me sens bien avec ces lunettes.

Cette partie conseil « mode » est « ma récompense » quotidienne

Le choix des verres : je suis une professionnelle de la santé !

yeux et lumière bleue
Protégez vos yeux de la lumière bleue

Comme je l’ai déjà écrit les clients font confiance à leur opticien pour le choix des verres. C’est vrai que c’est très technique et que le choix nous revient presque toujours.

Il faut, bien sûr, respecter les consignes de l’ophtalmo, mais notre rôle de conseil, en particulier sur le choix et les traitements du verre sont déterminants.

  • Faut-il un traitement durci, pour moi, c’est presque toujours oui !
  • Faut-il un traitement antireflet, même chose c’est presque toujours indispensable et ce n’est pas onéreux.
  • Faut-il un traitement anti-lumière bleue, la réponse est plus mitigée. Je le préconise à 100% pour les ados accrocs aux écrans. Pour les adultes, le besoin est moins fréquent.
  • Faut-il opter pour des verres photochromiques ? Je vends seulement ce type de verres dans environ 10% des cas.

La prévention de vos yeux

santé des yeux, opticien
La santé des yeux : la priorité des opticiens

J’aime bien ce rôle de conseil préventif. C’est difficile. Les clients viennent chez les opticiens en général et chez moi en particulier pour acheter des lunettes.

J’essaie toujours de parler :

  • De l’importance de l’alimentation dans la vue,
  • De l’importance des compléments alimentaires dans certains cas,
  • Des précautions à prendre pour protéger les yeux (des ados en particulier) de la lumière bleue
  • Du choix des lunettes de soleil, choix qui est loin d’être neutre pour la protection de vos yeux

L’analyse de la vue.

C’est le métier des ophtalmos mais je suis parfois amenée à faire des examens de vue. Je suis équipée et j’ai reçu une bonne formation dans ce domaine. C’est sympa, cela me sort (si nécessaire) de la routine et cela aide les clients

Le montage des verres :

Nous opticiens nous mettons les mains dans le cambouis. Notre métier a une composante manuelle « réelle ». J’aime assez ce travail de précision.

Le service après-vente :

C’est un point clé pour la satisfaction du client.

C’est très rare que des montures s’adaptent immédiatement au visage de mon client. Je fais les adaptations nécessaires.

Par la suite il faut intervenir pour régler les lunettes, les nettoyer (parfois) remplacer les , détordre les bras de montures, resserrer les …. Etc… Le retour du client pour le service après-vente me permet de rediscuter, de voir les problèmes éventuels et de les corriger.

Encore une partie de mon métier que j’adore

La compta :

Je vais être très bref, je déteste cette partie de mon métier, je procrastine et voilà : Je n’ai même pas envie d’en parler dans ce blog :

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur les réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
16Tweet about this on Twitter
Twitter

2 Commentaires

  1. Coucou Marie,
    encore moi, ça y est j’ai vu l’ophtalmo hâte d’avoir ma nouvelle monture, celle que j’ai fait mettre de côté ou une autre…..
    je passe bientôt te voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *