Mon magasin d’optique, ma petite entreprise, une affaire de famille

Aujourd’hui je poste un article qui ne concerne en rien mon métier d’opticien. Je vais vous raconter l’histoire de ma « petite entreprise »
Pendant plus de 20 ans, j’ai travaillé dans une grande entreprise. Cela présente de nombreux avantages. Je m’y sentais plutôt bien, mon travail (la mode) était passionnant. Le seul problème c’était les déplacements aux 4 coins du monde, ce qui est aussi très plaisant mais néanmoins pesant pour la famille.

J’ai donc décidé de créer « ma petite entreprise ».

Créer « sa petite entreprise » est aussi une aventure passionnante.

J’ai ouvert mon magasin d’optique à coté de Caen cet été.

Il y a énormément de points à étudier, d’études à faire, de démarches à accomplir et de travaux à réaliser

J’ai eu la chance de partager cette aventure avec ma famille ;

J’ai envie de raconter cette histoire dans ce blog.

Fin 2015 j’ai acheté un bâtiment en plein centre de Douvres la Délivrande.

Les travaux à réaliser pour transformer le bâtiment en magasin accueillant étaient importants. Comme je l’avais pressenti les devis de travaux ont dépassé mes capacités financières.

J’ai alors cherché des alternatives.

Ma famille participe aux travaux du magasin :

Dernière main à la réalisation des joints intérieurs
Dernière main à la réalisation des joints intérieurs

Avant d’avoir imaginé une solution, mes parents et mes frères m’ont proposé leur aide. C’est vraiment réconfortant.

Ils pouvaient éventuellement aider financièrement mais surtout ils se sont proposés pour participer bénévolement aux travaux.

futur magasin optique
Réalisation « artisanale » des niveaux

Pendant que ma maman travaillait à l’intendance (repas, garde des enfants par exemple) mon père et mes 2 frères ont réalisé (avec moi) tous les travaux de démolition. Nous avons enlevé des cloisons et même un mur, creusé le sol, enlevé les enduits, creusé les joints existants et re-nivelé le sol.

C’était un travail de « mecs » demandant, entre autre, de la force. Nous avons ainsi transporté plusieurs tonnes de gravats dans les déchetteries (publiques et privées) du secteur.

Par la suite les mêmes personnes ont refaits tous les joints intérieurs du magasin. Les travaux de démolition sont aujourd’hui invisibles, par contre les joints sont magnifiques. J’ai beaucoup de compliments, cela me fait énormément plaisir. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de visiter mon magasin, venez me voir, essayez de nouvelles lunettes et aussi admirez le « rejointement » des murs intérieurs !

A noter que ni mon père ni mes frères ne travaillent dans le bâtiment ce qui donne encore plus de poids à leur aide.

Grâce à leur aide et à ma propre participation (peinture, installations intérieures) j’ai pu rentrer dans le budget prévu !

Mes enfants et mes neveux sont aussi de la partie !

Je ne m’attendais pas à l’aide que je viens de recevoir au cours de ces vacances de Noël.

Mes enfants et mes neveux ont passé une grande partie de leurs vacances chez « papic » et « madie »

Mes enfants sont heureux de retrouver leurs cousins au bord de la mer en Bretagne.

Gérer 5 enfants en même temps n’est pas une mince affaire. Il faut les occuper !

Durant ces vacances ils ont été vraiment super « occupés ». Ils ont été à la piscine, se balader à la campagne à pied ou en vélo, s’amuser à la fête foraine, participer à Halloween, mais ce n’est pas tout.

Avec l’aide des grands parents ils ont voulu m’aider, aider Anna Sam

Cela a abouti aux 3 vidéos que je vais vous présenter maintenant.

La peinture des 2 chevaux :

La 2CV, la deudeuche va devenir un peu la mascotte de mon magasin.

Je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article.

Mes enfants ont eu l’idée de peindre de petites 2 chevaux en bois, ramenées de Madagascar par mon frère Jean.

Voici donc un premier atelier : Julie, ma fille, Malorie ma nièce, avec l’aide de ma maman, ont repeint aux couleurs de mon magasin ces magnifiques 2CV en bois.

Mon fils Samuel (13 ans), ne perdait pas une miette de ce travail de précision et a donc filmé la scène. Il a ensuite finalisé une vidéo, y rajoutant de la musique.

Je vous invite à regarder cette vidéo. Elle ne gagnera pas de prix au festival de Cannes, mais l’intention est super ! Je ne m’y attendais pas, ce fût une très agréable surprise !

Une vidéo dessinée Anna Sam

Ma nièce, Malorie, 14 ans, a des dons en dessin. Elle s’est mis en tête de réaliser une vidéo dessinée ou vidéo animée ou vidéotelling ou encore vidéoscribing pour moi, pour Anna Sam.

Bien sûr, c’est une première pour elle. Elle ne disposait d’aucun matériel pour ce faire. Elle a posé sur 2 piles de livres, 2 doubles décimètres sur lesquels elle a installé son téléphone portable.

Elle s’est ainsi filmée dessinant une « petite histoire »

Après cette partie mon fils Samuel est, une nouvelle fois, entré en action en réalisant le montage vidéo. Il a fallu accélérer l’image, incorporer son et musique…..

Ici encore, ce ne sera pas la vidéo dessinée du siècle mais c’est génial.

Je suis émue, touchée….

Je sais qu’ils se sont appliqués, qu’ils se sont amusés !

Le résultat ne s’arrêtera peut-être pas là. Malorie, avec ses parents envisage d’étudier la possibilité de l’orienter vers une carrière artistique. Pour ma part je lui ai écrit un nouveau scénario pour qu’elle puisse l’étudier avec son prof de dessin et réfléchir à un équipement plus adéquat.
Pour Samuel, cette opération n’a pas non plus été neutre. Il a réussi à se faire payer un nouveau logiciel de montage plus performant.

Une troisième vidéo pour présenter mon magasin d’optique

Pendant ces mêmes vacances, Samuel a réalisé cette troisième vidéo qui met en scène ma mascotte (la deudeuche) et mon magasin.
Rien n’est filmé, il était en Bretagne.

Il a utilisé des photos que son grand-père avait dans son ordinateur pour faire cette très courte, mais agréable, vidéo

L’implication de mes enfants et de Malorie m’a été droit au cœur !

Je ne suis pas seule dans ma « petite entreprise », c’est devenu une affaire familiale !

Comme je suis « emballée » par cette aide familiale, j’en ai parlé à pas mal de monde.

J’ai alors été totalement choquée par les réflexions d’une amie !

Tu sais, je ne suis pas sûr que tout cela soit bien légal. N’est-ce pas du travail noir ? N’est-ce pas, aussi, faire travailler illégalement des enfants ?

  • Ce n’est quand même pas possible que faire garder les enfants par les grands parents soit du travail noir !
  • Ce n’est pas possible qu’un père n’ait pas le droit d’aider sa fille, qu’un frère n’ait pas le droit de donner un coup de main à sa sœur ?
  • Ce n’est pas possible de dire que de faire « progresser » ses enfants, les aider à acquérir de nouvelles compétences soit de l’esclavagisme ? (un petit bémol, néanmoins concernant mon père, il serait assez coutumier du fait d’exploiter ses petits enfants !)

Si vous avez des informations « légales » sur ce sujet, je suis preneur! Mais je pense que ne pourrait pas accepter que l’entraide, l’amour familial soient interdits par l’ETAT!

Bref, un grand merci à mes parents et à mes frères, et un grand bravo à Samuel, Julie et Malorie

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur les réseaux sociauxShare on Facebook0Tweet about this on Twitter

7 Commentaires

  1. Bien de la chance d’avoir tout ce monde autour de toi, et bravo à tes enfants et tes neveux pour leur investissement !! Légalement, je n’en sais rien, mais ce qui est sur c’est qu’ils auront pris beaucoup de plaisir à t’aider et auront appris aussi !

    PS : ou est la vidéo des deudeuches en bois? je veux voir, je veux voir 🙂 !!

  2. Bonjour Camille,
    Merci pour ton gentil commentaire
    Les vidéos sont toutes disponibles sur l’article. Même si c’est un travail de « débutants » je suis très fière des vidéos faites par mes enfants et ma nièce
    Marie

  3. Bonjour
    Je suis collectionneur de montures anciennes. Si vous êtes à la recherche de montures vintage, n’hésitez pas à me contacter.
    Bonne journée

    Antoine DELEMAR

  4. Bonjour, j’ai un problème d’orientation professionnel; j’aimerais bien me lancer dans un BTS d’opticien, mais mon père à une entreprise de plomberie sanitaire, et me voit rependre l’affaire.. d’où mon dilemme….
    Mon amie me dit de faire un compromis en mes spécialisant dans la fabrication de lunettes de WC..
    Qu’en pensez vous .?

  5. Bonjour Jean Paul,
    Un plaisantin « commentateur », bravo!
    Je donnerai plus d’infos sur mon métier d’opticien dans un article au cours de ce mois d’avril 2017. Cet article sera, je l’espère, utile pour mes lecteurs et mes clients mais aussi pour les jeunes qui envisagent d’entrer dans cette profession.
    Marie

  6. Super les vidéos!!
    Ceux qui disent que c’est du « travail au noir », sont des personnes qui ne connaissent pas les mots partage, entraide, solidarité et famille. Nous on à été élevé par nos parents avec ces valeurs, comme eux les ont reçu de leurs parents. Et nos enfants auront aussi ces valeurs.

    Il y en à deux que je ne vois pas sur les photos????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *