La libération de Douvres la Délivrande

Aujourd’hui je vous présente un article très différent. Je ne vais pas vous parler de lunettes de montures, de vue….Non, je vais vous présenter, à ma façon, je ne suis pas historienne, la libération de notre ville en 1944.

Les radars de Douvres la Délivrande :

musée radar Douvres la délivrande
Le radar de Douvres est devenu un musée qui attire une foule de visiteurs.

Avant de parler de la libération de Douvres la Délivrande il faut parler du RADAR ou plutôt des radars.

Douvres est très proche de la mer et l’altitude de la commune n’est pas très élevée : altitude moyenne de 17 mètres avec un point « culminant » à 58 mètres. Cette altitude a néanmoins suffis pour que des radars soient implantés sur la commune dès 1942 (pour la surveillance d’un débarquement éventuel).

Ces radars installés en 1942 étaient opérationnels à partir de 1943. Ils étaient protégés par des fortifications antichars, par la DCA….  rendant leur prise très difficile.

A l’époque l’utilisation des radars n’en était qu’aux balbutiements mais ces radars permettaient néanmoins de surveiller les mouvements éventuels sur la mer.

Le débarquement à Douvres la Délivrande :

La nuit du débarquement, du 5 au 6 juin 1944, ces radars sont restés muets, ils avaient été « brouillés » par les forces alliées. Les forces allemandes ont néanmoins défendus ces radars qui n’ont été « libérés » que le 17 juin !

Pendant la phase de débarquement les combats ont été importants et les radars de Douvres ont été détruits (partiellement dès la nuit du débarquement). Les radars présents actuellement à Douvres proviennent d’une autre station d’époque.

Aujourd’hui le radar de Douvres est devenu un musée qui attire une foule de visiteurs. La visite du musée radar est vraiment instructive.

La commune de Douvres a été libérée le 7 juin mais les stations radars étaient trop bien gardées. Pour ne pas rester « scotchés » à Douvres les forces alliées ont contourné cette poche de résistance.

Ce n’est que le 17 juin que les alliés lancent une grande offensive contre cette position. La bataille fut rude mais au final les britanniques s’emparent de la position et font plus de 200 prisonniers.

Rapidement, après le débarquement, le couvent de la Délivrande fut transformé en hôpital.

Le cimetière militaire de Douvres la Délivrande :

cimetière militaire Douvres la Délivrande
La visite du cimetière militaire permet d’imaginer l’intensité des combats

Les premiers soldats tués sur les plages  furent enterrés à Douvres.

Aujourd’hui le cimetière militaire de Douvres la Délivrande donne une idée de l’intensité des combats qui ont eu lieu dans la région. Ainsi plus de 1000 soldats reposent dans ce cimetière dont 927 Anglais et 180 Allemands.

Ce film retrace la vision du débarquement de quelques habitants de Douvres la Délivrande

Je n’ai pas de prétention d’historienne. Si cet article comporte des imperfections ou des inexactitudes n’hésitez-pas à le dire dans les commentaires.

Une tombe au cimetière militaire de Douvres la Délivrande
L’entretien du cimetière militaire est vraiment très soigné, bravo!
Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur les réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
9Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *